La cure en hospitalisation complète

La maison et son programme
Avant d’arriver
L’accueil
La première journée
Les jours qui suivent
A partir du 4e jour
Quelques informations pratiques
Les prestations hôtelières

La maison et son programme

Nous accueillons des personnes souhaitant changer leur rapport aux produits psychoactifs soit parce que la dépendance s’est installée et la liberté de consommer n’est plus, soit parce qu’il y a mésusage et impossibilité de trouver les solutions seuls, soit parce que les conséquences de cette conduite deviennent importantes, soit parce que le mal être est tel que l’accompagnement devient une nécessité …

Une de ces raisons, ou plusieurs combinées, sont à l’origine de votre demande.

Nous vous proposons de trouver et retrouver, au fil des séances, les ressources internes (souvent anesthésiées, oubliées, parfois inconnues…) pour comprendre votre parcours, en redevenir acteur et faire les choix qui vous paraîtront nécessaires à votre qualité de vie. Le but du séjour est de vous permettre de retrouver une liberté et une autonomie dans votre vie.
Nous vous présenterons aussi les ressources externes, c’est-à-dire le réseau de professionnels sur lequel vous pourrez vous appuyer après le séjour de cure : elles existent dans votre département et nous vous inciterons à prendre ou reprendre contact avec les professionnels qui vous ont accompagné jusque là.

Pour en finir avec la solitude, pour vous permettre de vous retrouver, la vie dans la maison est une vie en collectivité. Nous croyons que l’échange, le dialogue et l’entraide sont essentiels au mieux-être. Cette vie est donc organisée par le rythme des repas, le fil des séances et le cycle jour/nuit. Bien souvent, il est essentiel, pour aller mieux, de retrouver un rythme de vie qui s’est perdu avec le temps.

Avant d’arriver

Le séjour est programmé et nécessite de constituer un dossier d’admission.

Le dossier complet est envoyé sur simple demande. Nous vous aiderons à le renseigner et vous expliquerons toutes les démarches utiles et nécessaires à sa constitution. Vous pouvez joindre la responsable des admissions tout au long de la semaine, pour toute question.
Il est ensuite visé en commission d’admission médicale, afin de s’assurer de répondre au mieux à votre demande de soins et à la pertinence de notre prise en charge.

Il nous semble par ailleurs essentiel que le séjour de cure s’inscrive dans un parcours avec un ensemble de partenaires (CSAPA, professionnels en addictologie, associations) qui puissent vous accompagner avant et après le séjour et en coordination avec nous.
Une liste des correspondants pourra vous être fournie sur simple demande : ils pourront vous aider dans vos démarches, vous soutenir avant le séjour et vous accompagner après.

Ainsi, lorsque vous souhaitez nous faire une demande, nous poser une question, vous pouvez :
• nous téléphoner pour nous demander l’envoi d’un dossier (téléchargeable sur le site) ; nous vous accompagnerons dans vos démarches
• prendre contact avec un correspondant du réseau qui pourra vous accompagner et répondre à vos questions

Pendant ces démarches et dans l’attente de votre arrivée, l’équipe administrative peut vous accompagner téléphoniquement et répondre aux questions que vous pourriez vous poser : une démarche de cure, l’inconnu d’un lieu nouveau peuvent faire naître des inquiétudes bien légitimes.
Il vous est possible de venir nous rencontrer avant la cure :
• soit un jeudi, jour de la réunion institutionnelle. L’équipe est alors disponible pour répondre à vos questions,
• soit à l’occasion d’un entretien ou d’une consultation sur rendez-vous, à notre demande.
Nous vous accueillons quel que soit votre département d’origine.

Notre but est de répondre au plus près de vos besoins, de les évaluer ensemble, avec vous et pour vous.

La durée de séjour est de 5 semaines et peut se prolonger si besoin, le plus souvent de deux semaines supplémentaires. Il peut arriver que ce soit la première partie du séjour, la période de sevrage, qui soit prolongée, c’est-à-dire avant le début des séances thérapeutiques. Parfois, c’est en fin de séjour qu’une prolongation est organisée ensemble pour faciliter le retour, consolider le travail accompli, attendre une date de post-cure.
Nous proposons par ailleurs de poursuivre le travail thérapeutique en hospitalisation de jour (HDJ) après la cure.

L’accueil

Vous serez accueilli par la responsable de l’accueil bien sûr mais, comme vous le verrez, par l’ensemble de la maison. Chacun est là pour vous aider et vous répondre lorsque vous en aurez besoin.

Notre souci est de vous rendre les choses le plus confortable possible dans une situation que nous savons difficile voire douloureuse. Nous essayons donc de faire au mieux pour « réussir » cet accueil et faciliter votre intégration dans la maison.

Pour faciliter nos échanges, et dès votre arrivée, nous vous proposerons le tutoiement et l’usage de nos prénoms.

Les premiers jours de la cure sont utiles au(x) sevrage(s), au repos nécessaire pour se ressourcer et se préparer tranquillement à la partie plus active de la cure. C’est l’occasion de poser toutes vos questions à l’équipe afin de songer à vos choix et de vous positionner plus clairement.

 

La première journée

Une fois les présentations faites, une infirmière vous accompagnera dans votre chambre et vous apportera les informations essentielles sur les soins et le programme thérapeutique. Elle prendra le temps qui vous est nécessaire pour répondre à vos questions, voire vos inquiétudes.

Vous rencontrerez aussi le médecin généraliste addictologue dès le premier jour. Il fera le point avec vous sur le plan médical et addictologique et mettra en place les protocoles individualisés pour accompagner le(s) sevrage(s).

Les soins commenceront ; le sevrage de l’alcool se fait classiquement avec une hydratation, des vitamines, du magnésium et, si nécessaire, des benzodiazépines à doses dégressives. C’est selon votre consommation de produits que les protocoles sont adaptés selon les recommandations de la SFA.
Puis, les autres patients justes arrivés et les plus anciens patients vous aideront à trouver vos marques dans la maison.

Il y a toujours un soignant disponible dans la maison en cas de besoin.

Les jours qui suivent

Les soins se poursuivent, vous faites connaissance avec les autres patients… Avec le rythme de la maison, la remise en forme physique et morale se fait doucement sentir…

Une séance d’acupuncture se déroule au 7ème jour afin de faciliter la détoxification, la détente, mais aussi pour commencer à retrouver un sommeil naturel et récupérateur.

Vous rencontrerez à nouveau le médecin mais cette fois plus longuement, lors d’un entretien médical et addictologique. Ce sera le moment de faire le point sur vos consommations et l’histoire de ces consommations dans votre parcours, mais aussi sur vos problèmes médicaux. C’est aussi l’occasion de penser ensemble à votre demande et vos attentes. Cet entretien est essentiel car il permet au médecin d’ajuster son accompagnement et de mettre les surveillances médicales nécessaires en place.

Vous rencontrerez aussi de façon systématique la secrétaire qui fera le point avec vous sur la partie administrative de votre dossier ; elle pourra à cette occasion repérer avec vous des besoins particuliers et vous accompagner dans vos démarches (Pôle Emploi, CAF, SPIP, dossier de postcure, …).

Aucun jugement n’a sa place dans l’ensemble des entretiens que vous aurez avec les membres de l’équipe qui se doivent d’être à votre écoute, avec les qualités humaines essentielles à l’accompagnement de personnes en souffrance.

Nous considérons que nous sommes, vous et nous, ensemble, engagés dans un projet qui vous appartient, que vous avez décidé de mener, et nous vous accompagnons dans un cadre thérapeutique défini.

Ce cadre, affiché à l’accueil, vous sera expliqué à votre arrivée par l’infirmière. Vous l’entendrez aussi le jeudi lors de la réunion institutionnelle. Il s’agit du contrat d’efficacité thérapeutique, c’est-à-dire un cadre sur lequel nous nous mettons d’accord mutuellement et qui permet que tout un chacun fasse le parcours proposé avec toutes les chances de réussir.

Le contrat thérapeutique concerne trois points :
• la non consommation de produits psychoactifs pendant le séjour,
• le respect de l’organisation des sorties (à partir du 14ème jour, à trois, à pied, dans une limite géographique),
• l’absence de relations amoureuses entre patients.

Le non-respect d’un de ces points entraîne l’arrêt de la cure et donc le départ du patient. Une nouvelle inscription est toujours possible.

Concernant la non-consommation de produits psychoactifs, cela concerne l’alcool, les drogues illicites (cannabis, cocaïne, héroïne …), les médicaments autres que prescrits par le médecin du CALME.
Bien sûr, certains d’entre vous viennent jusqu’à nous pour leur problème avec un produit et ne souhaitent pas arrêter leurs consommations d’autres produits. Le plus souvent, des patients viennent régler leur problème alcool et n’envisagent pas de ne plus consommer de cannabis.

Le respect de votre choix n’entraîne aucunement la possibilité de consommer un quelconque produit dans la maison et pendant votre séjour.

Concernant le produit que vous ne souhaitez pas arrêter de consommer :
• soit vous n’en êtes pas dépendant, une pause d’un mois dans votre consommation ne posera aucune difficulté ;
• soit vous en êtes dépendant et ne souhaitez pas envisager un arrêt de votre consommation : nous vous proposerons une aide pour faire une pause dans votre consommation pendant le temps du séjour. Vous comprendrez que vous ne pouvez pas consommer un produit pour lequel certains autres patients sont en cours de sevrage et de travail thérapeutique pour s’en libérer.

Le contrat d’efficacité thérapeutique, porté par tous les membres de l’équipe, est un véritable outil d’accompagnement, mis à votre service afin d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés. Il est basé sur la confiance mutuelle.

Cette confiance est essentielle dans la relation thérapeutique ; nous ne pouvons pas faire sans elle.

A partir du 4e jour

Les séances thérapeutiques débutent en petit groupe d’une dizaine de patients.

Les journées sont occupées à ces activités mais aussi à des temps d’échange entre patients, entre patient et équipe.

• 11 séances d’information en addictologie (connaissance des mécanismes de l’alcoolisation, de la dépendance, des risques de réalcoolisations, des risques liés aux autres produits psychoactifs, …)
• 15 séances de relaxation (meilleure gestion émotionnelle, …)
• 13 séances de psychothérapie (mieux comprendre son parcours, son histoire, …)
• Une réunion institutionnelle tous les jeudis ; la maison est alors portes ouvertes sur l’extérieur ce qui permet de recevoir des professionnels, vos familles et proches, des anciens patients et des éventuels futurs qui viennent à la fois découvrir les lieux et l’équipe, le programme de soins proposé et l’ambiance que nous espérons chaleureuse de la maison.

Un accompagnement plus individualisé pourra s’ajouter à ce programme mais pas le remplacer. Le médecin est présent tous les jours de la semaine (d’astreinte le dimanche).

Quelques informations pratiques

Le séjour est rythmé par le fil des séances et la vie en collectivité.

Un planning de l’ensemble des séances thérapeutiques et des visites médicales est affiché pour que chacun soit informé et prêt à participer au programme thérapeutique. Toutes les séances ont lieu en groupe, avec une moyenne de deux séances par jour.

Des visites sont possibles les jeudis, de 13h30 à 17h45. A partir de 14h30, la réunion institutionnelle, moment propice pour l’ouverture sur l’extérieur, est une séance comme les autres à laquelle chacun se doit de participer ; vos visiteurs sont invités à y assister si vous le souhaitez.

Les visiteurs ne sont pas autorisés à accéder aux chambres, pour respecter l’intimité de chacun

Les horaires
8h00 Petit déjeuner
12h30 Déjeuner
17h45 Relaxation
19h00 Diner
23h00 Coucher

Des promenades à pied entre patients se font au long du séjour, selon l’envie de chacun et avec une organisation simple qui favorise l’entraide et le respect de règles de sécurité :
• les 13 premiers jours de votre cure, vous devez rester dans le périmètre de la maison et du jardin ;
• à partir du 14ème jour, les promenades se font dans une zone d’environ 2 km aux alentours de la maison. Elles doivent se faire à pied, en groupe d’au moins trois patients qui ne se quittent pas, selon des limites indiquées sur un plan.

Nous vous demandons de faire une pause numérique pendant 5 semaines avec tout ce qui peut vous couper de la relation aux autres : télévision, ordinateur portable, tablette, instrument de musique, etc.

Le téléphone portable est quant à lui toléré, sous certaines conditions : nous vous demandons de ne pas faire usage du téléphone dans les bâtiments ou encore pendant les séances.

Le courrier est mis à disposition de chacun tous les matins. Pour des raisons de sécurité, d’assurance et de responsabilité, l’usage d’un véhicule est strictement impossible pendant le séjour.

L’équipe qui vous accompagne est constituée de :
• 3 médecins généralistes addictologues
• 10 infirmières DE
• 4 psychologues cliniciens dont 1 porte la direction
• 5 secrétaires (accueil, social, comptabilité …)
• 8 personnels d’hôtellerie (cuisiniers et ASH)
• 1 pharmacien
• 1 responsable de la qualité, équipe direction
• 1 agent d’entretien

Il vous sera demandé de respecter l’ensemble des règles de vie qui permettent de vivre en collectivité.
Nous vous demandons aussi de respecter le silence la nuit et donc le sommeil de chacun, de fumer à l’extérieur de la maison dans les lieux réservés, de consommer café, thé, … au rez-de-chaussée, d’utiliser la buanderie avec des machines (lessive comprise) mises à votre disposition pour votre linge, …. Nous mettons un certain nombre de choses en place pour vous faciliter le quotidien et vous éviter le plus possible les soucis matériels.

Dans le même sens, une Caisse de Solidarité, alimentée par d'anciens patients, peut dépanner les patients les plus démunis. Il ne peut bien sûr s'agir que de petites sommes.

Un membre de l’équipe est toujours disponible pour répondre à vos questions ou trouver ensemble des solutions à vos difficultés.
Les autres patients, plus anciens, sauront vous guider et vous expliquer les habitudes de la maison …

Au CALME d'Illiers, il vous est possible de fumer dans des endroits spécifiques : la maison est un "Lieu de Santé sans tabac" depuis 2018. Cette démarche s’inscrit naturellement dans notre désir de vous accompagner dans votre rapport aux produits qui entrainent la dépendance, ainsi que de préserver la santé de chacun.
Nous vous proposerons par ailleurs, si vous le souhaitez, d’être accompagné dans l’arrêt du tabac par des professionnels en tabacologie.

Prévoyez, en plus de vos affaires quotidiennes :
• un survêtement ou tenue confortable pour les séances de relaxation
• petite serviette de toilette ou autre pour les séances de relaxation
• chaussures de marche ou baskets pour les ballades extérieures
• linge de toilette (serviettes …)
• produits de toilette sans alcool (garder les emballages / nous verrons ensemble comment vérifier les compositions)
• enveloppes timbrées, café soluble
• des masques pendant cette période de crise sanitaire

La vie en collectivité facilite la propagation des infections. 
Pour limiter la survenue de ces infections l’application de règles d’hygiène simples est efficace. L’application systématique de règles d’hygiène par l’ensemble des personnes doit permettre d’assurer la protection de tous.

La transmission de bon nombre de maladies se fait par les mains. Il faut donc se laver les mains le plus souvent possible et notamment à certains moments essentiels (après avoir éternué ou toussé, après être allé aux toilettes, avant et après les repas), mais aussi après s’être mouché, en rentrant de ballade, après avoir caressé le chat...

Les prestations hôtelières

Les prestations hôtelières : pour des raisons thérapeutiques, il n’y a pas de chambre individuelle. L’entraide est mise au premier plan. Les chambres sont donc toutes à deux lits ; il peut vous être proposé exceptionnellement, et de manière provisoire, une chambre à trois lits.

Lors des prolongations, et si cela est possible, une chambre particulière pourra être mise à disposition ; elle sera facturée à votre mutuelle si celle-ci la prend en charge (sinon non facturée).

Une équipe d’entretien, formée à l’hygiène des locaux et au risque infectieux, s’occupe de la propreté des chambres et de la maison en général.
C’est la même équipe qui s’occupera du linge de lit une fois par semaine.
Machine à laver et sèche linge sont mis à votre disposition (fonctionnement avec jeton payant)

Une cuisine collective avec une équipe formée également à l’hygiène, au risque infectieux et à la démarche qualité, et qui sait écouter les patients, propose une cuisine familiale élaborée sur place.


Illiers-Combray

En savoir plus